jeudi 7 septembre 2017

FREELY ROAMING IN NY 1 : CROCODILE DUNDEE


L'année dernière, je suis allé à New York pour la première fois afin d'assister à une convention Mad Max. Je suis resté quelques jours de plus afin de me balader en ville, sur les traces de Crocodile Dunde !


Premier arrêt, le "Lamp Post", 5th Avenue (btw East 52nd and 53rd Streets) à Manhattan. 
 

 


Ensuite, visite du Vazac's Horseshoe Bar, 108 East 7th Street and Avenue B, Manhattan. L'ambiance est pratiquement la même que dans le film. Le lieu est chouette et la bière pas très chère !





Le même lieu dans Le Parrain 2 : (aujourd'hui et dans le film)




Plus au Sud se trouve la station de métro Chambers Street & Centre Street à Manhattan. C'est là qu'a lieu l'une des plus célèbres scènes du film.







Au nord de Manhattan, juste à côté de Central Park, on trouve le célèbre palace Plaza Hotel, au 750 5th Avenue & Central Park South.









Un petit tour par Time Square, l'une des place les plus célèbre de New York, présente dans un nombre incalculable de films...




Pour finir, un petit tour de bateau pour profiter de la vue et se souvenir du premier plan de Crocodile Dundee 2 !


mardi 5 septembre 2017

MAD MAX & LAWRENCE OF ARABIA

Lors d'une interview, Tim Burns l'acteur qui interprétât le rôle de Johnny The Boy, me dit que la scène où il se brûlait le bras dans Mad Max 1 était inspirée par Lawrence D'Arabie. Il est amusant, lorsqu'on revoit le film aujourd'hui, de constater qu'il y a bien plus que cette scène et que les hommages, ou les réminiscences, semblent se multiplier !




 












lundi 4 septembre 2017

BLOODY WEEKEND 2018


Voila l'affiche que j'ai réalisée pour le festival BLOODY WEEKEND 2017 !

mardi 18 juillet 2017

FURY ROAD - STORYBOARD 2002

Un site russe a récemment publier des extraits du story board de Fury Road, version 2002. C'est le Fury Road qui n'a jamais été tourné et qui devait remettre en vedette Mel Gibson dans le rôle de Max.

Des 300 pages du story board, seulement une cinquantaine ont été publiées. Les voici.

Source


Dans la version de 2002, le film commence par la même scène, mais sans le lézard visiblement et sans la voix off. La Black on Black est décrite comme étant dans un état déplorable et l'accident de Max est similaire au film de 2015.


De manière étonnante, nous découvrons que si la horde de pauvres est à peu prêt la même (ici appelée "the smelly people" et que le vieil homme avec ses jumelles était déjà là (sous une forme légèrement différente), l'eau qu'offre Immortan à la foule était alors des pommes de terre !
Une pomme de terre est peinte en bleue, elle permettra à celui qui réussira à l'attraper de pouvoir accéder à la Citadelle... où il ne trouvera pas le paradis mais les chaines des engrenages. Les miséreux, couverts de bubons, se battent pour la patate. Une petite fille la récupère, une femme lui arrache des mains avant qu'un homme ne s'en empare à son tour.
Pendant ce temps-là, Furiosa, ici appelée "la Prétorienne", ouvre une trappe sous le War Rig, permettant à quelques silhouettes de s'engouffrer dans le véhicule. 





Dans la Citadelle, on découvre que le War Boy qui se retrouve "dying soft" n'est pas Nux mais Morsov (celui qui se sacrifie en se jetant du War Rig aux cris de "Witness me" dans le film de 2015).



La scène du départ de l'Armada est relativement similaire, mis à part le fait que Nux est ici accompagné de Slit et Morsov et que les salutations envers Immortan Joe ressemblent plus à des saluts fascistes qu'aux 8 doigts croisés symbolisant les V8.



Puis nous retrouvons l'attaque des Buzzards où il est mentionné qu'ils fondent l'un après l'autre sur le War Rig, surgissant du sol, jusqu'à ce qu'arrive l'Excavator.


La langue des Buzzards est spécifiée comme étant du Pidgin russe et la peinture que va utiliser le War Boy pour son sacrifice est de couleur dorée... Dans le film de 2015, le personnage de Morsov disparaitra et son nom sera donné à ce War Boy.


Morsov se sacrifiera donc aux cris de "Witness me" et ne connaitra pas la fin infamante que la version de 2002 lui réservait. Seule reste la phrase de Slit, "Mediocre Morsov ! Mediocre !", à laquelle ce story board fourni une explication supplémentaire.
(Dans la version 2015, on pouvait supposer que Slit disait ça par mesquinerie et jalousie, ceci s'articulant tout à fait dans la caractérisation globale du personnage)





Malgré des dialogues différents, la séquence reste équivalente.


Entre 2002 et 2015, la séquence de la tempête est restée inchangée, on retrouve le plan exact du véhicule et des War Boys qui se retrouvent aspirés...


Là encore, la similitude entre le story board de 2002 et les plans du films de 2015 est frappante.




La scène avec les Rock Riders est ici encore en tous points identiques même si, par rapport au story board, la scène du cow catcher est inversée dans le film.




Sans les pages précédentes, difficile de savoir pourquoi Rictus et les gardes sont aussi agressifs envers Nux. Rictus traite Nux de "Smeg", un terme qui ne sera employé uniquement par the Dag cotnre Max ("He's a crazy smeg who eats schlanger!")



Le storyboard nous apprend que la troisième partie débute donc avec la scène du marécage.



Impossible de savoir à quel moment la scène suivante a été abandonnée entre 2002 et le film terminé  mais le story board nous montre le véhicule du Bullet Farmer précédé par des war boys qui vérifient que Max n'a pas laissé d'autres thunder sticks (ou "boom sticks") plantés dans le sol. L'impatience du Bullet Farmer va le pousser à trouver une solution plus rapide qui nous fait regretter que cette scène n'ait pas réussi à se glisser dans la version 2015.



La scène du fusil à lunettes est également légèrement différente. Furiosa explose deux phares à la place d'un.


Ici, les hurlements du Bullet Farmer sont aussi différents, énumérant tous les noms d'armes à la place des seuls Heckler & Koch. Max semble aussi prendre le rôle que Furiosa tiendra en 2015 en allant protéger les filles avec le capot du War Rig.






Puis arrive une scène abandonnée, l'attaque des Rotoraiders qui ont, visiblement, évolués d'une version à l'autre du storyboard avant d'être finalement abandonnés. A un moment, ces Rotoraiders devaient être les Vuvalinis mais ici, ils représentent a priori un autre gang qui lutte aux côtés d'Immortan Joe.




Difficile de savoir si cette scène a été tournée. Dans le film que l'on connait, il ne reste qu'un plan des sky fishers mais ici le story board montre explicitement ces personnages sur échasses pêcher des corbeaux. J'avais fait une note sur ce sujet ici où j'essayais de réunir toutes les informations, parfois contradictoires, sur ces personnages.


Encore quelque chose qui n'aura pas survécu, ce story board de 2002 montre que les corbeaux suivent par milliers le War Rig...


Cette scène avec Splendid et Miss Giddy est visible dans les scènes coupées sur le DVD/BR de Fury Road. On découvre ainsi que cette scène existait en 2002 alors qu'un autre story board, a priori plus récent, montrait que la mort de Giddy arrivait dès le début du film.



Les cauchemars de Max avaient l'air également plus intenses et malsains dans cette version.


Le dialogue entre Max et Furiosa, plus fourni, clarifie la situation et donne de nombreuses explications. (Explications qui serviront de scénario au comic book sur son histoire)





On note ici l'étrange utilisation du mot latin "Penetralia" pour qualifier Max et Nux ainsi que la vision de Max (qui anticipe la scène de la flèche qui lui sera tiré en plein front) qui a lieu plus tôt que dans le film et qui s'incarne différemment.





La scène où Max dit à Furiosa de faire marche arrière est ici différente et se déroule pendant la nuit.


Ici aussi on a une scène différente. Alors qu'ils font demi tour, Max et ses compagnons surprennent des War Boys et tentent de les maitriser avant qu'ils ne puissent tirer leurs fusées afin d'alerter le reste de l'Armada. Le war boy qui était en train de satisfaire un besoin pressant sera remplacé, dans une scène tournée mais non montée de la version 2015, par l'Organic Mechanic (expliquant ainsi sa disparition du film). On imagine aisément la force épique et le suspense de la séquence lorsqu'un War Boy réussi finalement à tirer une fusée et qu'après quelques secondes d'expectative, Max voit le ciel s'illuminer.




De manière symbolique, durant la scène de poursuite avec le Razor Cola, Nux vide sa canette de peinture.


La fin du Razor Cola est donc ici différente, plutôt que d'être écrasée entre le War Rig et le camion du People Eater, le moteur de la voiture fait une OD et explose.


Les pages suivantes se retrouveront pratiquement à l'identique dans le film.